La suite

Bon, d’accord. Cela fait deux mois que nous n’avons rien écrit sur notre blogue. Ces deux mois coïncident exactement avec notre départ de la Tunisie. Notre retour est manifestement moins intéressant et inspirant que le tournage. C’est encore plus triste quand on se dit qu’on est parti juste au moment où on commençait à utiliser les dix pairs de shorts qui dormaient dans le fond de nos valises.

Quelques clarifications urgentes. Oui, nous avons maintenant du matériel en quantité astronomique suffisante pour faire un film. Oui, nous avons commencé à travailler dessus dès notre retour. Et non, malheureusement, il ne sera pas au cinéma (ou dans les parcs) la fin de semaine prochaine.

Pourquoi? Parce que faire un documentaire du genre est très long.

Un court aperçu de notre plan de match. Il faut d’abord faire le dérushage, c’est-à-dire, regarder chacun des vidéos que nous avons tournées et brièvement décrire ce qui s’y passe. Nous monterons par la suite un dossier qui contient une démo d’une dizaine de minutes exprimant l’essentiel de l’idée de notre film et plusieurs documents. Ce dossier sera un premier grand pas vers le montage mais servira aussi à discuter avec d’éventuels producteurs. Ces éventuels producteurs, quant à eux, pourraient nous aider à trouver d’autre financement pour que nous puissions, dans un futur proche, avoir une petite équipe qui nous aidera à faire le montage et la finition de notre film.

Malgré que nous soyons bien capables de faire du montage nous-même et peut-être même un peu de finition, il ne fait aucun doute qu’être entourés d’une équipe expérimentée nous permettrait de faire un film d’une bien meilleure qualité. Et nous croyons justement que nos protagonistes, nos images et nos réflexions méritent une telle qualité.

Où en sommes-nous pour l’instant?

Au dérushage! Mais il est presque fini! Et nous avons commencé notre dossier!

Le dérushage est effectivement long. Le processus va très vite lorsque votre description se résume à « MVI_1058 : Plan d’un chat dans une boîte ». Mais lorsque le vidéo est une scène de nos protagonistes en entrevue, la description peut prendre une demi-page. Ajoutez cela au fait que plusieurs de nos scènes sont en tunisien et multipliez 1020 (oui, notre nombre de vidéos), et vous obtenez une bonne idée de l’ampleur de la tâche. Notre document « Dérushage Master » fait plus de 100 pages.

Nous espérons terminer le dossier d’ici la fin de l’été.

Aussi, dans les jours à venir, nous publierons un billet faisant un retour sur nos mois de tournage en Tunisie. Ce billet ne sera probablement pas notre dernier, mais il clôturera notre séquence tournage. Nous serons ainsi en mesure d’imprimer quelques anthologies avec images de tous nos billets jusqu’à date. Ainsi, la distribution de toutes nos contreparties pour notre Crowdfunding pourra s’effectuer dans les semaines qui suivront.

Sur ce, à bientôt!

Laurent et Gabriel

Publicités

Une réflexion sur “La suite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s